Les effets d'un massage :

Il est intéressant de voir que 2 personnes ayant la même « tension corporelle » ne répondent pas de la même façon face au massage. Il y a celles qui réagissent vite et les autres.


D’où vient cette différence ?

Est-ce que leur capacité à se détendre est plus grande ?


Pour une personne dont le résultat est faible, (voir schéma 1) des interventions plus fréquentes donneront de meilleurs résultats et nécessiteront parfois de faire appel également à d'autres médecines douces (quand le médecin a d'abord été consulté). A contrario, un jour, un homme après un massage habillé de 10 minutes m’a confié : « vous m’avez cassé ».

J’ai pu lui répondre : "Votre sensation représente l’intensité de la tension que vous avez permis d’évacuer, vous pouvez vous remercier ! » schéma 2 sur les effets du massage.

les effets d'un massage
Pensée Massage

J’appelle ici « tension » tous les effets négatif physiques et psychiques ressentis dans le corps.


Le massage a bien des effets, c’est indéniable, cependant l’intensité du résultat est variable suivant les individus, comme pour la relaxation ou l’hypnose ou la sophrologie.

Je me souviendrai toujours de la seule vraie sensation ressentie à la fin d’une des séances de gym d’entretien, lors de la séquence relâchement. Mon corps était devenu aussi lourd que du plomb. Ce jour là j’ai compris ce que le lâcher prise pouvait créer sur les muscles en en libérant les tensions les plus infimes, et surtout celles que l’on ne contrôle pas. C’est malheureusement un état très ponctuel, mais il se travaille. Il faut toute une vie pour en approfondir les contours disent les maîtres de QiGong, Tai Chi et Yoga.

Lors d’exercices de QI GONG, j’ai pu approcher comment utiliser le relâchement pour plus de stabilité et de force. Le secret de ceux qui arrivent à maîtriser un seul homme fort ou un groupe naît de sa capacité de relâchement. Aussi paradoxal que cela puisse paraître c’est bien cette dernière qui confère au corps toute sa force, comme le roseau en comparaison du chêne.

Comme me l’a expliqué un de mes prof « si on veut être vraiment pointilleux, le relâchement profond "Song" recherché dans les arts martiaux internes n'est que la première étape pour développer une force "extra ordinaire". 

Elle est bien sûr primordiale puisqu'elle permet de sentir et de se connecter à sa structure profonde. 

L'expression de la force interne "Jin", à l'opposé de la force purement musculaire "Li" demande énormément de travail et est le fruit d'un long processus d'apprentissage. »


Il est donc assez rare de constater les effets 2), où toute tension ressentie s’évapore d’un coup, donnant l’effet que toute son énergie, plutôt sa «tension corporelle» est partie dans ses chaussettes, comme mon impression de peser du plomb.


Je vous souhaite de bons moments de douceur pour vous.


06/11/20


Posts récents

Voir tout