top of page

Asteraceae


Aster violette

13 Asteracea au moins peuplent ce jardin. Cette famille tire son nom des étoiles (Aster) que forment les capitules floraux. Une fleur est composée (ancien nom) du regroupement de multiples fleurs : l'union fait la force d'attraction.


Les plantes de la famille des asteraceae :


Crépide

Hypochaeris

Jacobee

Leontodon

Margueritte géante

Pâquerette

Piloselle

Salsifis de prés

Seneçon vulgaire

Sonchus...



Particularités :

fleurs composée de fleurs ligulées* ou de fleurs tubulées*


 

Pissenlit : Taraxacum

Encore une plante où tout est bon sauf les graines : les boutons, les fleurs, les feuilles, les racines. Par contre il faut apprécier son amertume. Certainement la plus connue de toutes mais la moins connue de plus près.


Son nom de pissenlit évoque le "pisse au lit" affirmant ainsi son effet diurétique. Cependant, il ne faut surtout pas oublier qu'il a également une action sur le foie de part ses principes actifs amers. Ces actifs sont stomachiques* et ont une action cholagogue*. Fleurs et feuilles permettent de bonnes cures dépuratives de printemps.


Personnellement je n'aime pas les câpres, à cause de leur préparation au sel ou au vinaigre, mais les "boutons" peuvent être consommés ainsi préparés. Présents très tôt, ils se cachent en plein centre de la rosette de feuilles et sont plutôt de couleur foncée. Puis un pédoncule floral va les propulser vers le haut. Regardez s'ouvrir la corolle partiellement d'abord.


Observez :


Penchez-vous un peu plus près et observez. Ce qu'on imagine être une fleur est en fait un capitule portant une myriade de fleurs. Ces fleurs pour s'adapter à ce puzzle ont imaginé coller leurs pétales afin de mieux faire apparaître les étamines (3éme photo). Remarquez le bord denté laissant la trace de ce collage imaginaire.

Dans la 4éme photo, remarquez le pistil et les étamines. Certaines fleurs ayant déjà été fécondées le fruit est en préparation avec son papus* visible.


Idée apéro :


En Février il est temps de surveiller le centre de vos pissenlits et de récolter les boutons à ras de la rosette. Il sont tendres comme des petits pois. Invitez-les dans votre assiette.



Anomalie génétique ou adaptation à l'environnement ?


Le pissenlit ci-dessous a poussé entre les dalles serrées d'une terrasse. L'une de ses tiges est non pas rondes mais aplaties, semblant réunir plusieurs tiges fusionnées. A son extrémité il y a plusieurs fleurs groupées.2020



Sur la vidéo vous verrez bien à quoi ressemblent les graines, le papus et le capitule floral.




*DEFINITIONS

Cholagogue : effets permettant de contracter la vésicule biliaire pour en augmenter donc l'évacuation de la bile.

Bouton : fleur non encore ouverte, en forme de bouton au cœur de la rosette.

Stomachiques : stimulent les secrétions gastriques (de l'estomac) et donc la digestion

Papus : partie toute douce permettant à la graine de prendre son envol assurant ainsi la disséminations des graines.

fleurs ligulées* ou de fleurs tubulées*

 

Centaurée : Centaurea


Cette plante provient d'un autre jardin de Dijon.

Cette grande famille (la plus importante) a pris le nom de son chef de file l’aster. La fleur est composée (ancien nom de la famille ) d’ un ensemble de fleurs n’en formant apparemment qu’une. L’inflorescence est appelée capitule, support de chaque fleur indépendante (sessile = se sépare facilement) comme chaque pétale de margueritte. Chaque fleur n’a qu’un pétale allongé ( ligulé) ou en tube érigé (tubulé).

Imaginez que chaque fleur soit un personnage,

ceux du centre ont les bras le long du corps habillés en jaune pour simuler les étamines et à l’extérieur ils ont les bras levés habillées en couleur simulant une corolle. Le style a 2 stigmates portant une touffe de poils à leurs sommets ou leur base afin de collecter le pollen.

Certaines Astéraceae sèchent particulièrement bien et sont alors décoratives (carline, immortelle, stactice…).



Crépide : Crepis capillaris

Hypochaeris : Hypochaeris radicata

Jacobée (seneçon jacobée) : senecio jacobea

Leontodon : Leontodon hispide

Margueritte

Paquerette : Bellis perennis

Piloselle : Pilosella officinarum vail. (2016) ex hieracium piloselle

Pissenlit : Taraxacum

Salsifis des près : Tragopogon pratensis



 

Ce post vous a plu ?

Vous souhaitez faire un atelier dans votre jardin ?

Vous envisagez un évènement pour un anniversaire ?


Contactez-moi par mail à contact@penseemassage.com

Laissez-moi vos commentaires !

Pour suivre la newsletter cliquez sur le bouton.



Cordialement

Laurence Morandini


5 vues

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Gradient

Post

bottom of page