top of page

Mes Orchidées du jardin

Orchis bouc : Himmantoglossum hirsinum


Première Orchidée de mon jardin, je peux affirmer que la tondeuse ne l’a pas faite disparaître malgré les nombreuses années passées dessus.


J’en ai trouvé 5 pieds en 2020 qui passent encore parfois dans la tondeuse quand l’herbe est trop haute. Il y a plus de 10 en 2024.


Il est fascinant de la regarder déployer son style comme la trompe d’un papillon, pas facile à saisir, il faut s’allonger sur l’herbe pour la prendre en photo par dessous ! Je n’ai pas remarqué son odeur qui serait celle du bouc; « Himantoglossum » signifiant langue en lanière.





Orchis pyramidal :


Encore plus difficile à repérer dans une pelouse car ses feuilles sont plus rares et plus petites que l'Orchis bouc. Elles ont la forme d'une feuille de plantain solitaire mais plus verte et plus plus lisse. La tondeuse y est très souvent passée dessus.


C'est grâce à l'expansion du Mahonia que j'ai découvert ces 2 beautés en 2020. En 2024 ma curiosité s'est portée sur les feuilles atypiques de la pelouse et j'en ai découvert un autre pieds.





Macro de fleur d'Orchis bouc

Chaque Orchidée sait tirer partie de son environnement. L'odeur et le mimétisme des fleurs est prévu pour attirer à elles l'insecte présent et performant pour féconder ses fleurs.

0 vue

Posts récents

Voir tout

Comments


Gradient

Post

bottom of page