• Laurence Morandini

Les fleurs au fil des saisons à Dijon

Le printemps chez soi


La botanique m'accompagne depuis le début de mes années de Pharmacie. Le confinement subi de Mars 2020 m'invite à partager avec vous la nature qui m'entoure.

Vous allez

  • reconnaître des plantes que vous voyez tous les jours dont vous ne connaissez peut-être pas le nom

  • découvrir des parties inconnues ( bulbilles, fruits, graines ) de plantes que vous connaissez.

  • revoir des notions simple de botanique

  • vous émerveiller des couleurs et des formes.

Ce blog s’adresse aux débutants, aux passionnés de nature, et aux enfants. Pour les botanistes curieux d’images, je laisserai des points d'interrogation pour vous permettre de m'apporter votre point de vue, je ne suis pas botaniste pour autant, donc merci pour vos remarques. Pour les étudiants en Pharmacie : mettre sur des mots quelques images permet de mieux retenir, je pense à moi qui aurai bien aimé le regarder durant le concours.


La photographie a grossi pour moi des détails impossibles à voir à l’œil nu. Elle immortalise les plantes qui ne sortiront plus (parce que arrachées pensant que c’étaient de "mauvaises herbes" ou non vivaces...). Le jour où j'ai décidé de ne plus tondre toute la pelouse, j'y ai découvert mes premières orchidées et bien d'autres dites adventices (spontanées non plantées) que j'ai invitées depuis. Cet inventaire des plantes de mon jardin a été salvateur pour moi, commencé à une période difficile. Depuis je n’ai cessé de l’enrichir.

Les plantes sont présentées avec Leur nom usuel : le nom latin ( Genre espèce ) La famille

(Pour simplifier l'écriture je n'ai volontairement par reporté le L. de Linné ).

Celles qui sortent au printemps (dite vernales), ont la priorité de la saison puis viendront les suivantes.

Lorsque la floraison va se calmer, j’ajouterai les Crassulaceae, les arbres, et arbustes.


Dans ce jardin il y a quelques 50 familles dont environ 15 Asteraceae, 14 Rosaceae, 9 Lamiaceaea, 7 Iridaceae ...fleurs, arbustes, arbres et mousses.

Retrouvez toutes les autres plantes sur l'onglet " fleurs" ou à partir du bas de cette page.


Belles découvertes.


Perce neige : Galanthus nivalis Amaryllidaceae


Premières fleurs du printemps - bien que ces dernières années il y eut des primevères, intrépides qui sont sorties avant. Elles portent bien leur nom car elles sortent même si le sol est enneigé.


Perce neige en "bouton"
fruit du Perce neige

En Mars on peut voir les fruits ce sont des capsules.


Crocus : Iridaceae


En faisant cette galerie je repense aux catalogues des jardineries, cependant je n’ai pas planté ces bulbes.

C’est en découvrant leurs couleurs, que la photographie m’a permis de capter les différents genres et de découvrir les tailles et formes d’étamines différentes.

Remarque : le crocus le plus connu est le Crocus sativus ou Safran (hors photo).

Il y eu un peu de neige le 03/03/19 à Dijon.

Comparez la hauteur du pistil orangé ( partie centrale dont on voit la partie supérieure renflée = stigmate) avec celle des étamines ( 3 étamines en jaune dont l’extrémité renflée s’appelle l’anthère).


Primevères : Primula Primulaceae


Les fleurs partent de la rosette de feuilles
Une tige
capsule

Les primevères ont la primeur du printemps et même de la fin de l'hiver ces dernières années.

Elles peuvent avoir 2 ports différents dont celui à une tige ( photo de droite) ressemblant aux coucous des bois (primevère élevée). Le fleurs qui poussent directement au sein de la rosette de feuilles sont dites acaules.

Son fruit est une capsule.

Dans la même famille nous verrons également le cyclamen et le mourron.


Forsythia : Forsythia Oleaceae


Il est de la même famille que le jasmin et le lilas, le chef de file étant l’olivier.

Son abondante floraison jaune apporte un soleil même quand il pleut. En le taillant après floraison il va s’étoffer, ce qui permet de remarquer son bois ponctué de « boutons ». Ses 2 étamines sont soudées à la corolle.


Aubriette : Aubrieta deltoidea Brassicaceae


Une touche de bleu pour les ciels gris.


Anciennement famille des crucifères car ses pétales sont disposés en croix, mais attention toutes les fleurs disposées en croix ne sont pas des crucifères !


Dans cette famille nous verrons plusieurs plantes (alliaire, capselle, cardamine, iberis…).

Leurs fruits – appelés gousses - ressemblent à des « haricots verts secs » plus ou moins longs.

Cette famille a donné beaucoup de légumes comme les choux, navets, radis et aussi des huiles avec le colza et la cameline.











Girofflee : Erysimum cheiri Brassicaceae


Rien à voir avec la girofle, elle parfume merveilleusement le jardin.

Toutes les Brassicacées sont comestibles; la cuisson adoucit les plus piquantes.

Cette belle couleur dure suffisamment longtemps, pour l'inviter dans votre jardin. Parfois même elle se ressème toute seule comme ici dans le mur !



Violette : Viola odorata Violaceae


Je connais bien la violette de Toulouse, et pensais qu’il n’y en avait qu’à Toulouse !


Mais arrivée en bourgogne j’en ai trouvé dans mon jardin. Elle peut aussi être blanche : vous pouvez la voir autour du lac Kir en Mars vers les tennis !


Il est curieux de la regarder se développer : elle change d’aspect, s’allonge et donne des fruits ( capsules) pleins de graines que vous pourrez disposer à d’autres endroits du jardin une fois les fruits ouverts. (Ces capsules sont dites loculicides car s’ouvrant selon des fentes sur le même modèles que les Lys, les Tulipes et les Pensées).


Fleur de Violette
Fruit et graines de Violette

Tulipes : Tulipa Liliaceae


Le pistil ici n’a pas de style et son stigmate persiste sur la capsule (fruit) jusqu’à maturité. Le fruit des tulipes est une capsule. Le genre Tulipa est aussi caractérisé par ses 2 à 4 feuilles dont 2 à 3 rapprochées dans le tiers inférieur de la hampe florale (tige ou plutôt pédoncule ). Observez également la macule : tâche qui caractérise certaines tulipes à la base du périanthe. (ici pétales et sépales sont appelés Tépales.)



Alliaire : Alliaria Petiolata Brassicaceae


Plante qui ne se remarque pas, sauf si l'on goûte ses feuilles au goût d'ail lui ayant donné son nom. Toute la plante se consomme.


A suivre en Mai 2020=>le lien

Les graines des gousses mûres donneront une épice au goût poivré moutardé. (02/05/20)


Ficaire : Ficaria verna Ranunculaceae 09/04/20

Ranunculaceae dérive de Rana = grenouille : la majorité croissent dans des zones humides ou au début du printemps. Seule plante comestible de cette famille -contrairement à l’aconit - les jeunes feuilles (avec modération) et les racines tubéreuse de ficaire peuvent être consommées cependant un peu amères.

Hypnotique à observer avec sa belle couleur irisée, c’est une plante horloge : la Ficaire se ferme le soir (comme la pâquerette...).


Son tubercule a marqué les esprits en évoquant la « figue », le foie, une excroissance d’où son nom est dérivé. Ils peuvent être consommés cuits à l’eau salée, la cuisson annihilant la toxicité de la plante mais gare aux excès sur les troubles digestifs.

La ficaire fleurit dans une période ou il y a encore peu d’insectes qui la pollinisent, c’est pourquoi elle utilise une reproduction qui la rend envahissante. Chaque tubercule donne une plante et de chaque fleur naissent des bulbilles susceptibles de redonner aussi une plante. Son tapis couvrant d’un jaune intense m’envoûte. Mais elle est difficile à maîtriser à cause de ses tubercules accrochées aux racines et racines ariennes qu’elle émet. Cependant à la fin de la floraison c’est comme si elle n’avait pas existé. Et je vois réapparaître mes fraisiers !


Muscari : M.armeniacum Asparagaceae 09/04/20

Ses fleurs aux corolles pareilles à de petits jupons bleus bordé de dentelle blanche sont groupées en grappes.

Un jour j’ai désherbé leur coin, j’ai constaté l’année suivante que j’avais dispersé beaucoup de bulbes dans ma pelouse !

Fruits du Muscari

Les fruits sont des capsules que je trouve décoratives avec leur enveloppe blanches comme du papier sulfurisé contenant de petites graine noires.


Drave de printemps : Draba verna Brassicaceae


Un matin je remarque des tâches blanches sur de la mousse, je m’approche et vois de minuscules plantes de 1 à 3 cm de haut dont les fleurs ne font que quelques millimètres.

Le zoom de mon appareil photo me permet d’observer ce charmant microcosme sur lequel nous marchons dans l’ ignorance de sa beauté délicate. Avec ses 4 pétales en croix, libres et ses fruits ayant une ressemblance avec la monnaie du pape je retrouve là, la famille des Brassicaceaes.



Intérieur des fruits et graines de la Drave

Comme dans la monnaie du pape, une fois le fruit "épluché" ou débarrassé de son enveloppe, il reste cette partie centrale appelée septum séparant les 2 loges (de chaque face) portant chacune des nombreuses graines.




Véronique à feuille de lierre : Veronica hederifolia Plantaginaceae


Le Lierre : Hedera helix a beaucoup inspiré le nom des plantes, (dérivé du latin haerere « être attaché » et hélix « hélice ou spirale » ). Héderifolia signifie semblable à la feuille de l’Hédéra. Vous ne serez pas étonné alors du mot hélicopter.


Nous verrons aussi le Lierre terrestre dont la feuille n’a rien à voir, mais c’est aussi une plante rampante le long des arbres aussi.


Véronique commune : Veronica persica Plantaginaceae


La sainte Véronique se fête le 9 février, ses fleurs étant déjà visibles dans certaines région avec plus de 70 espèces en France.

Détail amusant de sa fleur est que sa corolle tombe facilement.

Tous ces pétales sont soudés ( Pétale = nom masculin alors que dans mon entourage j’ai toujours entendu parler de pétale au féminin).




fruit d'une Véronique commune

Myosotis : M. armeniacum Boraginaceae


Si le myosotis est parfois appelé scorpione c’est à cause de la disposition des fleurs sur sa tige en cyme scorpioïde. Le nom de cette cette famille doit certainement évoquer en vous une autre fleur : la bourrache connue pour l’huile contenue dans ses graines.


Thym : Thymus : Lamiaceae


Déjà en fleur le 17 avril à Dijon : je vous invite à goûter ces dernières, concentré de goût puissant pour une si petite fleur. Par contre fastidieux à effeuiller une fois sec, il nécessite une énorme quantité de pieds pour une utilisation sec toute l’année.

Cette famille apporte toute la richesse de ses notes olfactives pour une utilisation également médicinale. La présence de substances très aromatiques a permis à l’homme de découvrir les huiles essentielles extraites par distillation.

feuilles du Thym

Muguet : Convallaria majalis : Asparaginaceae


le 7 avril 2020 les premières ébauches de fleurs apparaissent dans le jardin et les fleurs laisseront place à une baie rouge.

Cette belle clochette est formée de la réunion des pétales et des sépales (3 de chaque) donnant une impression de la présence de 6 pétales visibles qu'à l’extrémité de la cloche. Il y a 3 étamines mais sur 2 verticilles (cercles) donc 6 en tout. La nature a quelque chose de très ordonnée. Chaque famille à un schéma floral qui lui est propre.


Clochettes du muguet

Toute la plante est toxique, l’eau du vase également ! Cependant les baies étant amères elles ne sont en général pas avalées en quantité suffisantes pour créer un empoisonnement.


Iberis serpervirent: Iberis sempervirens Brassicaceae


Pour cette « corbeille d’argent », le terme sempervirens signifie toujours vert, il est vrai qu'il sert aisément de couvre sol. Dans la famille des Brassicacea (ex crucifères), remarquons les 2 pétales plus longs et toujours les 4 disposés en croix avec les fruits (une capsule) qui se devinent encore entourés des pétales.

La capsule est ici appelée silique à cause de la disposition des carpelles.

En savoir plus https://fr.wikipedia.org/wiki/Silique

Carpelles https://www.botanique.org/carpelle-angiospermes-article24463/


Fruit de l'Iberis

Premières fleurs d' Iberis ouvertes

Romarin : rosmarinus Lamiaceae


"Risotto aux fleurs de romarin"

Le romarin a de quoi relever tous vos plats avec goût et couleurs. Cet arbuste est une merveille de rusticité ici à Dijon, alors que comme le thym, nous pensons souvent que ce ne sont que des plantes méridionales. Très productif, il est cependant préférable d’en ramasser au bon moment pour garder ses actifs à leur plus haute valeur, avant de le sécher. Il sera mis en pot, émietté ou en poudre pour toutes les recettes. Comme pour le Thym, l’altitude et le terrain donneront des huiles essentielles variées. Chaque romarin sera alors nommé par son chémotype ( Romarin à cinéole, à verbénone, à camphre…) donc avec des propriétés plus ou moins marquées comme antibactérien, mucolytique, expectorant, régénérant hépato-biliaire...

Feuilles de Romarin

Fleur des Lamiaceaes le Romarin



Mahonia : M.aquifolium Berberidaceae


« Des grappes de raisin sur des feuilles de houx »

Famille de l’hydrastis et du berbéris, ces plantes sont pour la plupart riches en alcaloïdes (donc toxiques) dont l’homéopathie sait tirer parti grâce à de fortes dilution, qui dit forte dilution dit beaucoup d’eau pour peu de principe actif.

Les Berberidaceae, les Renonculaceae, font partie du grand ensemble qu’est l’Ordre des Ranunculales dont la fleur est dite primitive comme les Nénuphars, l’Aconit, Hellébore, les Pivoines, la Clématite et pour les arbres et arbustes : le Cannelier, le Camphrier, le Laurier, le Muscadier.

C'est en juillet que les fruits apparaissent ainsi que de nouvelles feuilles fraîches plus claires.

A l'automne les feuilles revêtent une couleur rougeoyante très décoratives.

Mahonia aquifolium
Fleur de Mahonia aquifolium

Lilas des jardin : Syringa vulgaris Oleaceae


Magnifique dans un vase et très odorant, mieux vaut écraser les tiges pour le conserver un peu plus longtemps. Sa corolle est dite « en entonnoir » à 4 lobes cependant sur la hampe florale il y a une fleur à 5 pétales ! Le fruit est une capsule aplatie.


Voir aussi onglet "fleurs" :


Mache : Valerianella locusta

Cardamine hirsute

Jacinthe d'Orient

Jonquille

Iris fétide

Cymbalaire des murs

Une surprise au jardin Lierre rampant

Lierre terrestre

Centranthe

Vie d'une Benoîte

Orchis bouc

Figuier

Campanule

Lupuline

Cyclamen

Coquelicot

Pensée sauvage

Bryone

Chelidoine

Liseron

Mauve

Carotte sauvage

Céraiste cotonneux

Ciboulette

Cassis

Bouillon blanc

Carotte

Plantain

Géraniums

Alchemille


à suivre : Onglet "Fleurs"

...

0 vue
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pensée Massage 

Laurence Morandini

contact@penseemassage.com

06 62 69 84 20

  • Facebook Social Icon
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram